Traitement des séquelles esthétique après chirurgie de cancer du sein (tumorectomie puis radiothérapie).

La grande majorité des cancers du seins sont traitées par un traitement conservateur. Cela veut dire que la tumeur du sein cancer du seinest enlevée avec une réparation immédiate de la glande mammaire.

Par la suite une radiothérapie sur le sein est nécessaire pour compléter le traitement. Quand la tumeur est assez volumineuse ou bien quand la réparation loco-régionale de la glande mammaire est insuffisante la patiente peut avoir une séquelle esthétique de traitement conservateur.

Le chirurgien plasticien doit alors corriger ce sein inesthétique qui est généralement plus petit que le sein controlatéral.

Chirurgie du cancer du sein – L’intervention :

Cette intervention est réalisée sous anesthésie générale. Au niveau du sein qui a été mutilé, nous disposons de deux techniques principales:

1- nous pouvons réaliser un lipofilling au niveau du défect de volume avec en accompagnement un geste de libération de cette cicatrice en profondeur (rigotomie).

Il faudra en général une à deux séances de lipofilling du sein pour arriver au résultat escompté. La graisse sera prélevée au niveau de l’abdomen, des hanches, des culottes de cheval, ou bien des cuisses.

Par la suite la graisse sera lavée ou centrifugée pour être finalement réinjectée au niveau des volumes à combler du sein. Cette intervention nécessite une courte anesthésie générale d’une heure environ.

En cas d’asymétrie de volume importante, il sera possible de réaliser une réduction mammaire du sein controlatéral occasionnant 3 cicatrices le plus souvent: une cicatrice autour de l’aréole une petite cicatrice verticale sous l’aréole et une cicatrice dans le sillon sous-mammaire.

2- la deuxième méthode est de réaliser une plastie mammaire bilatérale de réduction afin de corriger à la fois le sein mutilé et de corriger la différence de volume entre les deux seins. Cette méthode de réduction mammaire est différente de la méthode classique de réduction mammaire esthétique. Même si les cicatrices depuis l’extérieur sont identiques (cicatrice autour de l’aréole avec une cicatrice verticale sous l’aréole et une cicatrice dans le sillon sous mammaire), la technique pour remonter le sein diffère complètement.

En effet dans ce cas de figure, le sein radiothérapie a une peau de moins bonne qualité. Par conséquent la technique pour remonter l’aréole doit être extrêmement sécuritaire pour éviter les complications. Il s’agit d’une chirurgie sous anesthésie générale qui dure 2 à 3h.

Les suites opératoires :

Donc après le lipofilling la patiente aura des ecchymoses pendant 10 à 15 jours au maximum. Ces ecchymoses seront présents aussi bien au niveau de la zone lipoaspirée que du sein. Au niveau de la zone lipo aspirée il y aura progressivement l’apparition d’oedemes. Cet Œdème disparaîtra dans les deux à trois mois postopératoire.

Les suites opératoires d’une plastie de réduction sont simples. Les seins sont bombés au niveau de la partie supérieure et assez plat au niveau de la partie inférieure. Le Sein va se corriger spontanément dans les 2 à 3 mois postopératoire pour devenir bien arrondi avec un aspect naturel et bien remonté.

Un soutien-gorge de contention est prescrit pour le mois post-opératoire. Les douleurs sont extrêmement modérées. Le résultat est stable après 3 mois. Il est fréquent d’avoir une diminution de la sensibilité de la zone opérée suite à l’intervention chirurgicale. Cela est spontanément régressif dans les mois suivants l’intervention.

Un rendez-vous de consultation post-opératoire avec votre chirurgien et à proposer autour du 4e à 6e mois postopératoire. Cela vous permettra de faire l’analyse approfondie de l’aspect esthétique postopératoires et éventuellement d’envisager la suite.

La reconstruction mammaire après cancer du sein constitue une priorité pour Guestetica. Pour cela nous collaborons avec des  chirurgiens spécialisés en la matière issus des plus prestigieux centre français de reconstruction mammaire.